It’s Over 9000 trophées : petite rétrospective d’un joueur passionné – Partie 1

It's Over 9000 trophées (partie 1)

Il y a quelques semaines de cela, en synchronisant mes trophées sur ma PS4, j’ai remarqué que j’en avais cumulé plus de 9000 depuis ma première partie sur ma PS3 qui remonte à fin 2008. Après 6 ans de jeux, je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant de coucher sur papier mon parcours de joueur et pourquoi aujourd’hui encore, je le reste…

Il était une fois…

…Un petit garçon qui ne savait pas encore qu’il mettait la main dans un engrenage qui allait le suivre tout au long de sa vie. Je devrais avoir dans les 5 ans la première fois que j’ai découvert un jeu vidéo. En fait je devrais dire plutôt deux, il s’agissait de Tic et Tac (Chip ‘N Dale) et des Tortues Ninja sur NES. La console ne m’appartenait pas, et je n’ai qu’un vague souvenir de mes premières sensations. Mon premier pas en tant que joueur, mais ce n’est pas sur console que j’ai continué à marcher.

Blue 64 by PyramidHead
Blue 64 by PyramidHead

Par la suite, j’ai joué sur un Commodore 64, branché à une TV monochrome vert custom. Autant dire que la première fois qu’on a branché l’ordinateur sur une TV couleur, ce fut un sacré choc pour moi de redécouvrir mes jeux favoris. Malheureusement, je n’ai eu droit qu’à la version avec lecteur de cassette externe, ce qui demandait un temps de chargement assez long (environ une demi-heure si tout se passait bien). Je me souviens d’un copain qui avait un lecteur de disquettes 5 pouces 1/4, et ses jeux se chargeaient beaucoup plus vite.

Après quelques années passées sur PC (dont surtout un PC 1512), j’ai finalement franchi le pas (enfin surtout mes parents) vers le monde des consoles avec l’acquisition de ma toute première Game Boy, accompagnée de Tetris et Double Dragon. Autant dire que j’ai retourné les deux jeux dans tous les sens (pas de sauvegarde à l’époque, quand j’y repense). Je n’avais pas beaucoup de jeux, mais la cour de récré était l’endroit idéal pour se prêter des jeux, j’ai donc pu m’essayer à beaucoup de titres comme les Mario Land, les Wario, et plein d’autres.

Par la suite, j’ai pu acquérir une Game Gear, sur laquelle je n’ai pas trop joué sauf quand j’étais chez moi (Sonic, Le Livre de la Jungle, etc), vu que la console bouffait les piles à une vitesse folle.

J’avais 11 ans, et mon parcours de joueur ne faisait que commencer…

Détour, privation et liberté

Classic Gameboy by JambioO
Classic Gameboy by JambioO

Puis ce fut le drame, mon père voyait d’un très mauvais oeil tous ces jeux vidéo et la place qu’il prenait dans ma vie. Du coup, à la maison je n’avais plus que mes consoles portables (la première Game Boy, une Game Boy Color, puis une Game Boy Advance) et un Amstrad CPC 6128 qui était surtout utilisé pour la bureautique. Il ne voulait pas entendre parler de consoles de salon. Alors j’ai fais avec ce que j’avais pendant un temps, et j’ai donc surtout joué sur Amstrad, et vu qu’on achetait rarement des jeux, j’ai commencé à lire les magazines spécialisés et à recopier les milliers de lignes de code qui promettaient des jeux de folie… Enfin, une fois les erreurs de frappes et les bugs corrigés.

C’est ainsi que j’ai aussi commencé à programmer, faire des petits jeux et logiciels, de la musique. Bref, je continuais à jouer et rêver malgré l’interdiction de mon père. Et puis, j’ai grandi et confronté l’autorité parentale comme tout adolescent le ferait. j’ai économisé l’argent de poche, demandait des sous à mon anniversaire et à Noël, et je suis allé acheté en cachette LA console qui allait tout changer : une Super Nintendo

Le renouveau

Super Nintendo by Natthan-RED
Super Nintendo by Natthan-RED

A partir de ce jour, le jeu vidéo et moi ce fut pour la vie, sans compromis.

J’ai découvert tellement de jeux exceptionnels avec cette Super Nintendo. Mon oncle, joueur lui aussi, m’en a prêté un grand nombre, vu que je ne pouvais pas tous me les payer. j’ai ainsi pu découvrir Super Metroid, Secret of Mana, Secret of Evermore, Final Fantasy VI, et tellement d’autres.

Et puis j’ai tout revendu – ce que je regrette amèrement aujourd’hui, mais à l’époque j’avais besoin d’argent – pour m’acheter cette toute nouvelle console qui allait révolutionner toute l’industrie du jeu vidéo, une Playstation 1 (PSX). Non mais sérieux, quels souvenirs j’ai eu avec cette première console de SONY, quelle claque j’ai pris !!! Avec, pêle-mêle, Destruction Derby, WipeOut, Tomb Raider, Silent Hill, Gran Turismo, Crash bandicoot, et j’en oublie beaucoup. Ce fut aussi la période faste des RPGs, et la surprise monumentale en jouant à Final Fantasy VII, sans oublier l’épisode VIII qui reste pour moi le meilleur de la série (n’en déplaisent aux réfractaires de cet épisode).

La PS1 m’a suivie pendant assez longtemps, de la fin du lycée à la fin de mes études. C’est certainement la console avec laquelle j’ai le plus de souvenirs, celle qui m’a offert des heures de jeu absolument incroyables. Viendront d’autres par la suite, comme la Dreamcast et plus récemment la PS3, et aussi un second passage via le PC, car c’était moins cher à l’époque et que c’était le top pour jouer en ligne. Mais je vais garder tout ceci pour la seconde partie de cet article, et vous quitter sur ces bon vieux souvenirs de parties en réseau entre potes…

Suite de cet article : It’s Over 9000 trophées : petite rétrospective d’un joueur passionné – Partie 2

crédits photos : CONTROLLERS par Javier Laspiur (www.behance.net/gallery/17027353/CONTROLLERS)

Une réflexion sur “It’s Over 9000 trophées : petite rétrospective d’un joueur passionné – Partie 1

  1. Ping : It’s Over 9000 trophées : petite rétrospective d’un joueur passionné – Partie 2 « L'Antre d'Arnod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s