Destiny The Taken King : raid d’Oryx hard « La Chute du Roi » terminé

Accessible depuis le 23 octobre, c’est avec enthousiasme et envie d’en découdre que j’ai attaqué en mode difficile le raid « La Chute du Roi » dès le premier week-end. Je vais essayer dans ce billet de vous détailler au mieux les nombreuses différences et mes impressions.

Et pour ceux qui se demandent pourquoi je publie ce billet maintenant, début décembre, c’est parce que j’ai fais une pause Destiny pendant un mois environ, et que j’ai repris le jeu que depuis une semaine seulement, en prévision des défis / challenge du mode Raid. Et c’est finalement ce week-end que j’ai réussi à faire tomber Oryx en Hard.

Destiny TTK Trophée Vive le Roi

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est pratiquement indispensable d’être au minimum 305 de lumière et d’avoir de très bonnes armes pour s’attaquer au raid hard. Et surtout une bonne coordination au sein de l’escouade, car les erreurs seront nombreuses et souvent dûes à une mauvaise compréhension des tactiques à suivre, ou à un non suivi du rôle que chaque joueur doit suivre.

1ère phase du raid : du début jusqu’au relais

Ceci étant dit, le début du raid hard ne change pas vraiment du normal. La première étape consiste toujours à ouvrir le portail de la Cour d’Oryx, pour ensuite attaquer celle des plateformes. Concernant les vaisseaux, le gros changement est qu’il n’y a plus de plateforme intermédiaire, vous devez donc franchir le vide d’une seule traite sans mourir, sinon vous êtes bon pour tout recommencer.

Vient l’étape du relais comme je l’appelle, celle qui consiste à ouvrir un portail en chargeant les runes qui l’entourent. C’est ici que les premiers changements font leur apparition. Déjà, la mort est définitive, les autres joueurs n’ont aucun moyen de vous ranimer sauf d’atteindre la prochaine zone, et croyez moi, perdre un joueur est vraiment la dernière chose à faire. Ensuite les adds font bien plus mal, leurs comportements changent également : ils visent mieux et tirent plus souvent.

Destiny TTK Titan Lumière 313

Un nouvel ennemi fait son apparition dans cette phase, des chevaliers jaunes sanctifiés. Une fois le portail chargé, croisez les doigts et récupérer vos loots. Ne vous inquiétez pas si le coffre est vide, c’est normal si vous avez déjà fait le raid en mode normal, en mode hard vous ne gagnez pas d’éclats putrides, et si vous n’avez pas de chance, vous n’aurez aucun loot.

2ème phase : le Prêtre de Guerre

Le déroulement du combat ne change pas, par contre le boss est plus difficile à stun, et surtout il peut désormais envoyer des boules noires (comme ceux des corrompus) et lorsque les corrompus entrent dans la danse, il peut envoyer aussi des projectiles par trois (comme ceux des snipers corrompus).

Là aussi, coordination et précaution sont les maîtres mots pour réussir. La moindre erreur ne pardonne pas, et perdre un joueur c’est perdre du DPS sur le boss.

3ème phase : Golgoroth le mal aimé

Autant vous dire que jusque là, on s’en était bien sorti. On est vendredi soir, cela fait une heure qu’on a attaqué le raid et tout le monde rigole… Puis vient Golgoroth, et on a vite déchanté. C’est simple, on a passé un moment à retrouver nos marques et à bien se coordonner.

Destiny TTK raid ogre Golgoroth

Comme je vous le répète, si chacun suit le rôle qui lui est attribué, tout se passe bien. Pour preuve, le lendemain (soit samedi), on a passé Golgoroth au deuxième essai et en moins de 20 minutes. Comme quoi, une fois bien entraîné et certains automatismes, on y arrive toujours.

Bref, durant cette phase c’est surtout le nombre d’adds qui va le plus gêner, et l’ajout d’un statut empoisonné qui peut toucher aléatoirement un des joueurs qui descend dans la fosse. Il faut alors impérativement s’éloigner des autres avant la fin du décompte, sinon une déflagration survient qui ne tue pas le porteur mais obligatoirement ceux proches de lui.

4ème phase : les prêtresses et Oryx

Je passe rapidement sur les Prêtresses, car rien ne change si ce n’est que le chrono se relance directement après s’être occupé de la première prêtresse, et que les adds réapparaissent tout de suite.

On arrive donc au problème majeur de ce raid hard, sur lequel on a bloqué durant ce premier week-end, plus par fatigue et manque de coordination que par manque de DPS ou de bons joueurs. Je veux bien sûr parle d’Oryx lui-même. Cette fois le rythme est plus haletant, et quatre nouveaux chevaliers rouges font leur apparition une fois les ogres tués. Vu que ces chevaliers n’ont qu’une idée en tête, foncer vers les boules noires, il faut rapidement les tuer. Tout ceci dans un temps imparti, pour avoir le temps de stunner Oryx avant qu’il ne frappe dans ses mains.

Destiny TTK Oryx Hard

Par de miracle, l’équipe doit être totalement coordonnée et chacun doit connaître son rôle, et pour cela il faut s’entraîner et répéter cette phase plusieurs fois, pour au final la connaître par coeur. Oryx n’est pas compliqué, il faut être concentré et ne pas commettre la moindre erreur.

Malheureusement pour moi, je n’ai pas pu faire tomber Oryx durant ce premier week-end de sortie du mode hard, ni avant le reset hebdomadaire. C’est dommage, j’aurais bien voulu finir ce que j’avais commencé, j’ai passé tout un week-end sur ce raid à apprendre les stratégies et à me démener pour au final ne pas pouvoir atteindre la ligne d’arrivée.

La revanche du gardien

Après ce très long week-end fin octobre, j’ai décidé de faire un pause Destiny et de jouer à d’autres titres. De toute manière, Fallout 4 n’allait pas tarder à sortir à ce moment là, autant dire que j’avais très envie d’y jouer. Et puis la semaine dernière, soit fin novembre, j’ai tout doucement repris mes marques à Destiny. Le moment tombait bien, les défis / Challenge dans le Raid sortaient début décembre, avec comme premier butin une relique à 320, ça ne se refuse pas.

Destiny TTK relique 320 tambour en peau d'esclave

Destiny c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, et je me me suis finalement de nouveau retrouver face à Oryx. C’était ce week-end, samedi soir pour être précis. On a cette fois utilisé une autre technique, que je ne connaissais un peu via des vidéos, et qui consiste à ne pas s’occuper des chevaliers rouges et à mettre low-life les ogres luminovores pour ne pas les tuer tout de suite. Je dois dire que cette stratégie est plus simple et efficace.

Et voilà, Oryx venait de tomber en hard, et moi d’obtenir le dernier trophée de l’extension The Taken King. Malhreureusement, Oryx a été plutôt radin du côté des loots me concernant. Ce n’est pas bien grave, il tombera à nouveau, comme chaque semaine.

Conclusion

Tiens d’ailleurs, parlant en des récompenses, on peut espérer avoir des équipements du raid au minimum à 310 jusqu’à 320. Il s’agit d’un tout nouveau skin appelé « tourmenté », et je dois dire que je le préfère au skin normal.

Destiny TTK bye bye Oryx

Jusqu’à maintenant, j’ai été légèrement chanceux, mais je n’ai pas encore gagné de nouvelles armes principales. Je n’ai pas eu non plus la mitrailleuse lourde que j’affectionne tout particulièrement, mais j’ai pu au moins infuser ma Vue d’Aigle grâce au fusil de précision du raid.

Voilà, c’était ma petite histoire dans le raid hard « La chute du Roi », en espérant que ces quelques lignes vous permettront de mieux appréhender et comprendre la stratégie à adopter. Bon courage Gardiens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s