5 jeux vidéo sur Amstrad CPC 6128 qui ont bercé mon enfance

Pauvre garçon vous allez me dire, il a grandi en jouant sur un Amstrad CPC 6128, alors que d’autres enfants avaient eu droit à un Amiga 500 ou un Atari ST 520… Bon, tout d’abord vous n’avez pas totalement tort :D, mais je ne regrette absolument pas ces quelques années sur mon Amstrad adoré, c’est d’ailleurs dessus avec le langage BASIC que j’ai commencé à programmer. Ensuite, j’ai en fait découvert l’informatique et les jeux vidéo sur un Commodore 64, donc à côté l’Amstrad CPC 6128 était une bécane de course pour moi à l’époque.

Teenage Mutant Hero Turtles Amstrad CPC 6128

J’ai de sacré bon souvenirs sur cet Amstrad CPC 6128, même si certains restent assez flous. Mais je me souviens bien de ces quelques titres qui ont bercé de nombreuses heures pendant mon enfance, et j’avais envie d’en faire la liste. Peut-être que ça rappellera des souvenirs à certains, et fera découvrir de vieux jeux vidéo aux autres.

Pour certains jeux à l’époque, c’était plutôt une expérience pendant laquelle il fallait utiliser son imagination vu les limitations techniques, sans parler des jeux d’aventure textuels avec écran fixe. Et pourtant le premier jeu qui m’a le plus marqué est de ceux là justement.

Le Passager du Temps Amstrad CPC 6128En faisant mes recherches pour retrouver des images sur les titres les plus marquants que j’allais mettre dans mon Top, je suis retombé sur des jeux auxquels j’avais joué mais sans m’en souvenir. Quelques captures d’écran ont suffit pour que je me dise « mais oui, j’y avais joué à celui-ci » sans trop savoir comment et pourquoi je ne les avais plus dans ma collection. j’en listerais certains en toute fin d’article, comme un dernier souvenir.

Quant aux autres jeux vidéo qui ne seront pas dans ce billet, c’est simplement parce qu’il s’agit de jeux qui m’ont moins marqué ou même plutôt nuls pour certains. Au final, j’ai gardé 5 jeux vidéos pour cette liste.

Le Passager du Temps

Le Passager du Temps Amstrad CPC 6128s’il y a bien un jeu qui m’aura marqué sur mon bon vieux Amstrad CPC 6128, c’est bien celui-ci. Il s’agit d’un jeu d’aventure bien typique de l’époque. Toutes les commandes s’effectuait au clavier, devant une scène fixe à l’écran. Aucune interaction n’était possible, et pour avancer il fallait trouver les bonnes instructions (phrases à taper au clavier) pour découvrir les indices et continuer l’histoire.

Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai enfin pu terminer ce magnifique jeu, parce qu’étant très jeune à l’époque certains termes m’étaient inconnus (ou certaines logiques) et les solutions n’existaient pas vraiment. Je me souviens encore de ce passage ou il fallait taper le mot « enficher » pour insérer une disquette dans un ordinateur. Bref, Le Passager du Temps est pour moi un jeu mythique, de par son histoire fantastique (ah, le passage sur le bateau pirate) et le chat surtout, le compagnon un brin facétieux qui nous suivait à chaque écran et qui ne manquait pas de critiquer nos actions.

Je vous laisse découvrir le jeu par l’intermédiaire de l’un de ses auteurs, Alain Bregeon. Respect Monsieur, le petit garçon que j’étais vous remercie pour les heures passionnantes passées sur ce jeu.

Teenage Mutant Hero Turtles

Teenage Mutant Hero Turtles Amstrad CPC 6128Ici je parlerais avant tout du premier, le second est tout aussi excellent, mais j’ai passé beaucoup plus d’heures sur le premier volet. Tout comme la version sortie sur Nintendo NES, que ce jeu était difficile, mais visuellement il était très joli et coloré pour un jeu sur Amstrad CPC 6128. Comme d’habitude, on pouvait contrôler les 4 tortues, il y avait ce fameux niveau sous l’eau, et la vue de dessus typique avec notre petite tortue qui se baladait sur la map.

Bref, Teenage Mutant Hero Turtles est un excellent titre sur Amstrad CPC, difficile mais très prenant. Par contre, la musique d’intro me paraissait plus belle dans mes souvenirs. Et si je me souviens bien, il fallait utiliser un code disponible dans le manuel pour lancer le jeu, une des premières protections.

Bomb Jack

Bomb Jack Amstrad CPC 6128Petit jeu en apparence sommaire mais au gameplay totalement addictif, c’est simple c’est le titre auquel j’ai le plus joué sur mon Amstrad CPC 6128.

En résumé, vous êtes Bomb Jack une sorte de super héros et vous devez récupérez les 24 bombes disséminées sur chaque écran qui correspondent à un niveau du jeu, tout en évitant les ennemis qui se baladent.

Une vidéo valant mieux qu’un long discours, je vous laisse donc apprécier les graphismes et la jouabilité de l’époque.

Arkanoid II (Revenge of Doh)

Arkanoid Revenge of Doh Amstrad CPC 6128Le jeu vidéo qui m’a fait découvrir et aimer les casse-briques. Arkanoid II était l’un de mes jeux de prédilection à l’époque, je crois que je le connaissais par coeur. Encore une fois, c’est un jeu au gameplay simple mais ayant de nombreuses bonnes idées, comme les différents bonus et malus, ou les différentes types de briques.

Il s’agit de l’un des jeux vidéo que j’ai pu conserver, à l’instar de Bomb Jack. Son packaging était différent des autres jeux vidéo, dans un boitier plastique plus grand avec une jaquette.

Chose rare à souligner, car souvent les titres de l’époque n’avaient pas de boitier personnalisé, simplement un autocollant sur la disquette. Parfois il s’agissait simplement d’un encart en carton avec à l’intérieur du polystyrène.

Orphée

Orphee Amstrad CPC 6128Je déteste ce jeu, et pourtant j’y ai beaucoup joué. Je le déteste parce qu’il était trop difficile, et que je mourrais énormément en essayant d’avancer. Malgré son côté un peu glauque et malsain, on est censé être dans la peau d’un mec qui vient juste de mourir et qui cherche à fuir l’enfer, ce jeu d’aventure textuel était vraiment prenant.

Je ne l’ai jamais terminé, et j’ai encore le jeu chez moi. J’ai finalement regardé un walkthrough complet en vidéo pour en connaître la fin. Parce que ce qu’il y a de bien avec les jeux old-school c’est les souvenirs exagérés qu’on en a.

On a toujours le réflexe d’enjoliver les faits, vu qu’on s’en souvient via les yeux d’un gamin. Alors que finalement, il serait bien difficile d’y rejouer avec autant d’enthousiasme aujourd’hui avec nos yeux d’adultes.

…Et les autres

Sai Combat Amstrad CPC 6128Au delà de ces 5 jeux vidéo, d’autres titres ont marqué mon enfance par certains sons, ambiance et images qui resteront gravés dans ma mémoire. Parmi ceux-ci il y a Panza Kick Boxing qui m’a apporté de nombreuses heures de combat sympathiques, et visuellement je le trouvais très chouette à l’époque.

Je me souviens aussi de Sai Combat que j’avais dans une compilation de jeux, avec Crafton & Xunk un jeu incompréhensible et Eden Blues qui lui était très difficile. Sai Combat était comme son nom l’indique un jeu de combat, assez minimaliste mais hautement addictif. En même temps quand vous n’avez qu’un seul jeu de combat ou presque, vous passez des heures dessus.

Pêle-mêle, j’ai aussi quelques souvenirs de Knight Force, une sorte de jeu d’aventure / combat très beau visuellement (enfin pour l’époque et la machine), ou encore Road Runner qui était une adaptation de Bip Bip et le Coyote. J’ai aussi beaucoup râler durant mes parties sur The Goonies dont je me souviens surtout des premier niveaux et de la musique entêtante.

Et pour finir, je parlerais d’Aliens, jeu vidéo à l’ambiance minimaliste mais qui collait parfaitement au film finalement. Il y avait aussi Tiger Road un beat’em up, Breaktrhu un jeu de voiture au scrolling horizontal, ou encore Zaxx un shoot’em up au scrolling horizontal et dans le style 3D isométrique.

Conclusion

The Goonies Amstrad CPC 6128J’ai encore des tonnes de souvenirs de cette époque où je jouais principalement sur mon Amstrad CPC 6128. C’est aussi à cette époque que j’ai commencé à m’intéresser à la programmation, je me souviens entre autre du magazine Amstrad 100% Et des jeux gratuits proposés le long de plusieurs pages de lignes de code immangeables. Et parfois je me retrouvais avec un truc non fonctionnel, obligé de me plonger dans le code pour trouver les erreurs. Mais quel plaisir quand ça fonctionnait enfin, de découvrir un jeu issu du code que je venais de taper et enregistrer (Les GOTO et autres GOSUB je ne vous oublie pas ^^).

Bref, je me souviens avec nostalgie de cette période de ma vie, et des jeux vidéo qui l’ont accompagné. Par la suite, j’ai eu d’autres souvenirs vidéoludique que ce soit sur PC avec notamment Myst et Riven ou sur Gameboy avec Mystic Quest et Super Mario Land. Mais ceci est une autre histoire.

2 réflexions sur “5 jeux vidéo sur Amstrad CPC 6128 qui ont bercé mon enfance

  1. Horny

    J’ai de très bon souvenir d’Amstrad. Je me souviens de Panza Kick Boxing que j’avais aussi et des Week-End passé sur le 6128+ (avec support cartouche) de mon meilleur copain à essayer de terminer Rick Dangerous.
    Je me souviens qu’il y avait une boutique Amstrad (avec le crocodile sur l’enseigne) au rez de chaussé de l’immeuble ou habitai ma grand mère 🙂

    Pour ma part, j’avais un Amstrad CPC 464 … écran monochrome avec lecteur K7. Il fallait chargé les K7 (les mêmes que des audio) avant de pouvoir jouer et ca durais de très très longues minutes.

    Dans les jeux qui m’ont marqué, il y a :

    – Black Tiger (de Capcom il me semble) un plateforme action ultra difficile.
    – Turlogh le Rodeur, un « RPG » façon livre dont vous êtes le héros. Le jeu était d’ailleurs vendu dans une grosse boite avec une BD dont vous êtes le héro (bien gore).
    – Bart Simpson VS Spaces Mutants dont je n’ai jamais passé le 1e niveau vu qu’il fallait colorié tout ce qui était rouge ….très facile sur un écran monochrome tout vert …
    – Porsche Challenge, un jeu de course avec que des Porsche … peut être que ma passion de l’automobile viens de là (en fait je pense que j’était déjà accro bien avant)
    – F15 strike eagle, un simulateur de combat aérien que je trouvais passionnant.

    Ca ne nous rajeuni pas tout ca ^^

    J'aime

    1. Non, ça nous rajeunit pas en effet 🙂

      J’ai pas connu le 464, mais je te comprends sur le temps d’attente de chargement des jeux sur K7, ça prenait en moyenne une demi-heure. J’ai eu droit à ça sur le Commodore 64 et quand je m’amusais à lancer des jeux sur l’Oric de mon père 😀 . Et encore, quand t’avais pas la mauvaise surprise à la fin du chargement de voir qu’il y avait une erreur et qu’il fallait tout recommencer…

      Ah oui, Bart VS Space Mutants, j’y ai joué aussi, sympa mais difficile comme jeu.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s