[Critique] Batman v Superman L’Aube de la Justice : Le choc des super-héros

Batman, Superman et le cinéma c’est une grande histoire d’amour avec ses hauts et ses bas. Entre les deux épisodes phénoménaux Batman et Batman Returns de Tim Burton et la dernière trilogie de Christopher Nolan, notre preu Chevalier Noir a subit les affres du box office et des mauvaises idées. Je me souviens encore de cet ovni coloré qu’était Batman & Robin, j’ai dû perdre beaucoup de points d’INT lors de son visionnage à l’époque.

Batman v Superman 01

Parlons aussi de Superman, qui après un premier film excellent de Richard Donner s’est enlisé dans la médiocrité. Superman Returns de Bryan Singer a bien tenté de relancer la franchise, mais le film mélange maladroitement des idées modernes avec celles piochées dans un passé vieillissant. Et dire qu’on aurait pu avoir droit au projet avorté de Tim Burton avec Nicolas Cage. C’est finalement le film Man of Steel, que j’ai trouvé en demi-teinte mais suffisamment burné, qui permet à la licence de redécoller.

Mais voilà, ça fait déjà plusieurs années qu’on se tape du super-héros à toutes les sauces, à coup de reboot déguisés ou pas tous les deux ans (pauvre Spider-Man en passant). Et même si certains sortent des sentiers balisés avec brio comme Les Gardiens de la Galaxie ou plus dernièrement Deadpool, il faut bien avouer que ça commence à sentir le roussi. J’ai moins d’enthousiasme vis-à-vis de Captain America: Civil War ou le futur X-Men Apocalypse que j’en avais eu pour les tout premiers.

Lire la suite

[Critique] Deadpool, le pari fou de Marvel

J’aime bien Ryan Reynolds, c’est un acteur qui a du talent et beaucoup d’humour. J’avais beaucoup aimé ce qu’il avait apporté à son personnage dans Blade Trinity et qui rendait le film bien plus intéressant, ou bien son rôle dans La Proposition face à Sandra Bullock.

Mais, mine de rien, sa filmographie hétéroclite ne lui a jamais donné un rôle sur mesure, ni un grand film. Ryan Reynolds a fait sa bosse, a suivi sa route au fil des ans sans jamais se perdre dans le star system. Et aujourd’hui il revient et décroche enfin LE rôle qui lui manquait, et point amusant c’est un rôle qu’il a déjà endossé dans un précédent film.

Deadpool 2016 scène 01

Autant crever l’abcès dès maintenant, oui Ryan Reynolds a déjà joué Wade Wilson, alias Deadpool, dans l’exécrable X-Men Origins: Wolverine. Un Deadpool qui semble aujourd’hui un vulgaire brouillon, avorton ou négatif du vrai Deadpool présenté dans le film éponyme. Mais quoi qu’il en soit, Ryan Reynolds est Deadpool, et au vu du résultat et de la promo il ne pouvait en être autrement.

Lire la suite

[Critique] Jurassic World : l’ADN de la franchise préservée

Jurassic World

Deux décennies après les événements de Jurassic Park, Isla Nublar, une île au large du Costa Rica, a été entièrement réaménagée pour accueillir un tout nouveau parc d’attractions qui accueille chaque jour des milliers de visiteurs. Pour satisfaire un public toujours en attente de nouvelles sensations fortes, une nouvelle espèce de dinosaure génétiquement modifiée voit le jour. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

C’est sans aucune appréhension que je suis allé voir Jurassic World ce week-end au cinéma. Dans mon coeur, le premier restera le meilleur. quant aux suites, elles remplissent le contrat et nous font passer un bon moment, avec une préférence pour Le Monde Perdu qui garde pour lui la touche Spielberg tellement importante.

Décryptage de l’histoire

Sans vous dévoiler les rebondissements de l’intrigue ni quoi que ce soit qui vous gâcherait la séance, je dirais que le blockbuster fait dans le classique mais reste efficace dans son déroulement. La découverte du parc d’attraction par les yeux du garçon, cet enthousiasme communicatif, font qu’on ressent la même chose. On s’émerveille devant toutes ces attractions avec nos yeux d’enfants.

Jurassic World 05

Puis l’intrigue prend place doucement mais sûrement, à l’instar du premier opus mais sans cette atmosphère étouffante et à un tout autre niveau. Je veux dire qu’on a là un vrai parc d’attraction en fonctionnement qui fait rêver, par un simple rail le long d’enclos fermement cloisonnés.

Lire la suite

Mes 11 films préférés de tous les temps

Mes 11 films préférés

Attention, il ne s’agit pas ici des films cultes à voir sans exception, ou même d’une liste exhaustive des meilleurs films de tous les temps. Non, il s’agit d’un échantillon de mes films préférés, le haut du panier, ceux que j’adore le plus et que je peux sans problème revoir chaque année, avec toujours l’émerveillement et l’excitation qui accompagnaient le premier visionnage.

Exit aussi les trilogies, sauf exception quand un épisode se suffit à lui même. Donc, je ne mentionnerais pas malheureusement Le Seigneur des Anneaux par exemple, dont la trilogie est un tout indissociable pour moi.

Le choix a été très difficile, vu le nombre de films que j’adore, toutes périodes confondues (je pense notamment au premier King Kong, ou même Métropolis et M le Maudit). Mais il fallait faire des choix, pour n’en garder que 11 au total. Pourquoi ce chiffre plutôt qu’un autre (habituellement un Top 10) ? Parce que je trouvais ça marrant de changer.

Je n’ai pas non plus inclu les films d’animations, je pense en faire un autre exclusivement pour ce genre. Allez, sans plus attendre, voici mes 11 films préférés triés par date de sortie.

Star Wars : Episode V – L’Empire contre-attaque (1980)

Star Wars V (1980)

Comme beaucoup, je suis sûr, c’est l’épisode de la première trilogie que je préfère. C’est aussi celui qui se démarque des deux autres du fait qu’il peut se visionner séparément. Il a un début, un milieu et une fin sans pour autant qu’il soit nécessaire d’avoir vu l’épisode IV ou VI. C’est aussi mon préféré pour toutes ses scènes cultes, entre la planète Hoth, le premier baiser entre la Princesse Leia et Han Solo, le combat contre Dark Vador, la Cité des Nuages, la carbonite… Bref, le meilleur segment de la trilogie.

Retour vers le Futur (1985)

Retour vers le Futur (1985)

Mon film culte par excellence, aucun autre ne le détrônera jamais. Il est tellement bien écrit, surtout pour une histoire de voyage dans le temps, et propose des idées grandioses. Et la DeLorean, pouvoir voyager dans le temps en plus à bord d’une voiture, quel pied ! Je suis fan de cet univers depuis longtemps, et je me retape la trilogie chaque année, au moins le premier qui reste pour moi le meilleur.

Lire la suite

Les films que j’adore #2 – Spéciale Epouvante Horreur

Après une Spéciale Zombies, je continue ma série de billets consacrés aux films que j’apprécie le plus par thématique, en m’attaquant cette fois-ci au genre épouvante-horreur, que j’affectionne tout particulièrement. En effet, après avoir terminé ma première liste, je me suis retrouvé avec une trentaine de films sur les bras.

Afin de raccourcir cette liste, j’ai omis volontairement les grands classiques du genre, les films cultes et les plus récents pour ne sélectionner uniquement ceux que je regarde assez souvent. De cette manière, j’ai pu réduire le nombre de films  à une dizaine seulement.

#1 ) Arachnophobie

Arachnophobie

On pourrait le considérer comme un classique du genre, mais je l’ai finalement gardé car c’est l’un de mes coups de cœur. Que celui ou celle qui déteste les araignées passe vite son chemin, car ce film en est rempli. On sent l’ombre de Steven Spielberg sur ce projet, un film abouti avec de grands moments de tensions, quelques touches d’humour (John Goodman est juste exceptionnel), et une histoire crédible.

#2 ) The Thing

The Thing

Bon, j’ai menti, car The Thing est sans conteste un grand classique du genre. Mais je n’ai pas pu me résoudre à l’enlever de la liste. C’est simple, on n’a pas fait mieux dans le genre depuis, tant du point de vue de la réalisation et du suspense maîtrisé que de celui de la créature juste mémorable.

Lire la suite

Les films que j’ai trop regardés étant petit #2

Je continue ma rétrospective des films que je regardais étant petit, et je me rends compte qu’un sacré tri est nécessaire pour tous les présenter. A croire que j’ai trop vu et revu de films dans ma jeunesse. Je me replonge de nouveau dans les années 80, me réservant le début des années 90 pour un prochain billet.

Cette fois-ci encore, la liste reste non-exhaustive mais est plus hétéroclite dans le choix des films, qu’on va dire plus matures, après un 1er billet plus orienté films pour enfant. Forcément, j’ai grandi et j’élargissais mon éventail de goût cinématographique.

#1 ) La trilogie Indiana Jones (1981, 1984, 1989)

Indiana Jones 1981

Je commence par une très grande trilogie qui s’étend sur l’ensemble des années 80 : Les Aventuriers de l’Arche perdue (1981), Indiana Jones et le Temple Maudit (1984) et Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989). Je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter Indiana Jones ni l’acteur Harrison Ford, je pense que tout le monde connaît. Pour les autres, il est toujours temps de rattraper le retard. Je ne saurais dire lequel je préfère, car chaque volet de cette trilogie offre une aventure différente et de nouvelles péripéties. Un grand moment de cinéma, je ne remercierais jamais assez Steven Spielberg et George Lucas d’avoir su si bien égayer ma jeunesse.

#2 ) Legend (1985)

Legend 1985

Ce choix de film peut paraître un peu étrange, surtout pour un gamin, mais honnêtement j’aime beaucoup ce film et je l’ai pas mal vu étant petit (je ne savais même pas qui était Tom Cruise à l’époque ^^). La musique et l’ambiance visuelle ont énormément contribuées au fait que je reste encore aujourd’hui un fan inconditionnel de cette œuvre.

Lire la suite