TFGA Hors-Série : La renaissance

Oh la belle surprise que voilà ! Six mois que les Top Five Game Addict ont été enterrés dans le désœuvrement le plus total, six mois que nous sommes plongé dans un chagrin immense, six mois que nous errons l’âme en peine à la recherche de quelque chose qui pourrait remplir ce trou béant dans notre poitrine. Et soudain les TFGA renaissent de leurs cendres tel un phœnix majestueux aux ailes enflammées… Quoi ?!!! Juste pour cette fois et après ils repartent à nouveau !!! Oh monde cruel ! Pourquoi t’acharnes-tu à me faire souffrir de la sorte ?

Bon, ressaisissons-nous. C’est un signe, un potentiel moyen de les faire revenir pour toujours et à jamais. Soyons prompts, soyons forts, et rédigeons de notre plus belle plume (de phœnix tiens, saleté de machin, ça brûle, ouille).

Le thème de ce numéro hors-série se penche sur les jeux vidéo, ou compilations, que nous souhaiterions voir apparaître sur les consoles d’aujourd’hui, ou qui l’ont été et dont nous sommes satisfaits… ou non. Après réflexion et quelques recherches, je vais surtout me focaliser sur les titres que j’aimerais voir bénéficier d’un remaster digne de ce nom.

Personnellement, j’ai déjà pas mal succombé aux sirènes des versions remastered. Pour n’en citer que quelques uns, j’ai passé de nouveau à la caisse pour Darksiders II Deathinitive Edition, The Last of Us, Dishonored Definitive Edition. D’autres manquent encore à l’appel comme Beyond: Two Souls ou Bioshock, mais ce n’est peut-être qu’une question de temps.

N°5 – Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste

ni-no-kuni

Ce RPG tout mignon mais emprunt d’une très bonne qualité d’écriture m’avait agréablement surpris à sa sortie sur PS3. J’aimerais vraiment pouvoir m’y replonger à nouveau sur PS4, histoire de faire le lien avec sa suite en cours de développement.

Lire la suite

TFGA N°21 : Jaquette, ma belle jaquette, dis-moi qui est la plus …

Ouh là ! Comment je fais moi avec un thème et près de 25 ans de jaquettes derrière nous ? Il y a tellement de jaquettes de jeux vidéo qui m’ont plu durant toutes ces années, qu’en exhumer ne serait-ce que 5 va être très compliqué. Je devrais peut-être me concentrer uniquement sur celles qui m’ont le plus marqué, quel que soit la génération de la console ou du PC d’ailleurs.

Durant toutes ces années, le jeu vidéo a connu des titres incroyables comme des très oubliables, et je me rappelle d’une époque où seule la jaquette permettait de se faire une idée du titre, ainsi que le petit résumé au dos et les quelques screenshots microscopiques l’accompagnant. C’était d’autant plus vrai qu’à l’époque les jaquettes étaient souvent plus belles que les images du jeu, technologie oblige. Donc, fallait bien vendre avec autre chose que les graphismes.

Ah ah ! je me souviens encore ému des sublimes jaquettes de Barbarian et Barbarian II qui vendaient du rêve, c’était le bon vieux temps de la démesure et du grand n’importe quoi (souvenez-vous de la jaquette de Megaman) et des jaquettes oldies qui sentent bon les années 80.

Aujourd’hui, les jaquettes, comme d’ailleurs les affiches de films, sont en grande majorité insipides et calquées les unes sur les autres. On retrouve souvent le même modèle, un personnage en premier plan comme une cohorte remplissant la dite jaquette, ou encore des effets et des explosions. Bref, les jaquettes de jeux vidéo de nos jours ne sont plus les visuels qui déclenchaient l’achat hier, maintenant on a droit aux trailers survitaminés, aux tests en ligne et aux Bêta privées.

Lire la suite

TFGA N°20 : Être ou ne pas être … à contre-courant

En voilà un chouette thème qui donne tout de suite envie d’écrire sur un sujet ma foi d’actualité, et je dois dire que… Non en fait c’est un thème incompréhensible et je vais de ce pas pleurer dans un coin en attendant l’inspiration. On se retrouve plus bas le temps d’une ellipse magique qui fait office de plusieurs jours…

…Dans la vie il existe trois types de personnes : les meneurs, les suiveurs et ceux qui nagent à contre-courant. Quoi c’est pas ça ? M’en fous, j’en ai besoin pour mon introduction. Donc, je disais dans l’industrie du jeu vidéo c’est pareil. Mais qu’est-ce qui signifie être à contre-courant ? Fournir un jeu vidéo de qualité qui renouvelle le genre tous les 5 ans ? Proposer un jeu vidéo osant de nouvelles mécaniques de gameplay ? Sortir un jeu vidéo qui change radicalement des jeux traditionnels par un ou plusieurs aspects ?

Trilogie Mass Effect
Oué, je mets une image de Mass Effect juste parce que j’en ai envie ^^

Et pour pousser plus loin la réflexion, ce qui a été différent au début devient souvent la normalité par la suite. Et du coup, être à contre-courant nécessite une remise en question de tous les instants, un renouvellement constant, mais surtout des prises de risques qui ne seront pas toujours bien reçues. Sans oublier que parfois être à contre-courant s’est aussi se fourvoyer, se tromper, et les désillusions sont cruelles.

Lire la suite

TFGA n°18 : vos plus grands accomplissements

Mon parcours de gamer est assez long et hétéroclite, vous pouvez d’ailleurs le lire dans le détail dans mes deux billets que j’avais consacré à ce sujet : It’s Over 9000 trophées Partie 1 et Partie 2. Aujourd’hui, je vais profiter du TFGA n°18 pour revenir sur les 5 choses qui me rendent le plus fier d’être un passionné de jeux vidéo.

Alors, sans plus attendre, voici mes plus grands accomplissements dans le jeu vidéo, un thème assez ouvert qui m’a permis de m’exprimer librement, même si la genèse a été douloureuse. Trop de liberté peut tuer l’inspiration, surtout quand on a pas trop le loisir de prendre le temps d’écrire justement. Mais je ne renonce que très rarement, je ne baisse pas les bras, et même si cela prend du temps je vais toujours au bout des choses.

Avoir obtenu le platine de NieR

NieR Gestalt Replicant

Un jour peut-être, si je trouve le temps et que la prose suit, j’écrirais mon avis sur ce fabuleux jeu. Mais pour le moment, je vais simplement vous parler de la satisfaction que je ressens d’en avoir obtenu le platine. Il est très exigeant, et si on le suit à la lettre il faut compter plusieurs mois pour l’obtenir (une astuce permet de gagner du temps en jouant avec l’horloge de la console, du moins sur PS3, pour récupérer plus rapidement certains matériaux et faire pousser plus vite les plantes).

Lire la suite

TFGA n°17 : vos duos mythiques

Après une semaine pendant laquelle j’aurais pu être figurant dans un film de zombies, la grippe a tout juste décidée de me laisser un tout petit peu respirer. C’est pas encore gagné, mais au moins je peux me remettre à publier sur mon blog, et donc sortir mon TFGA n°17 qui attendait depuis une bonne semaine.

Cette fois on mélange un peu les genres pour ce TFGA n°17 qui porte sur les duos mythiques dans les jeux vidéo, ou du moins mon Top 5 (dans le désordre) qu’il s’agisse de romance, bromance ou simplement d’une relation forte entre deux personnages dans un même jeu vidéo.

Je dois bien avouer que je n’avais qu’un seul duo en tête à l’annonce du thème, à savoir Ratchet & Clank. Et pourtant, après mûre réflexion, je me suis retrouvé avec une petite dizaine, dont certains appartenant au même titre. Et comment je fais moi du coup pour me dépêtrer de ce bordel ?! Non mais c’est quoi ces thèmes trop difficiles ?!!! * part bouder dans un coin de la chambre *

Clémentine & Lee Everett (The Walking Dead)

Lee Everett & Clémentine

Comment ne pas mentionner ce duo improbable mais qui m’a fait vivre des moments si forts dans ce magnifique jeu. C’est l’un des rares jeux a m’avoir fait ressentir de telles émotions, entre et rire et larmes. Lee a été pour Clémentine un ami, un protecteur, un second père, mais surtout son mentor. Il n’était pas parfait, il avait ses secrets, mais il a fait en sorte d’aider Clémentine à survivre dans ce monde hostile, et à lui donner les clés pour continuer quand il ne serait plus là.

Lire la suite

TFGA N°16 : ces personnages secondaires qui mériteraient un premier rôle

Ce nouveau TFGA m’a posé pas mal de problèmes dans le sens où j’ai eu bien du mal à trouver des personnages secondaires suffisamment marquants pour me donner envie de les imaginer en tant que personnage principal de leur propre aventure.

Des personnages ce n’est pas le jeu vidéo qui en manque, par contre des bien écrits qui vous décoche un sourire suite à l’une de leurs répliques ou vous interpellent par leurs actions c’est déjà plus rare. Pour tout dire, au début je n’en avais qu’un seul qui m’était venu à l’esprit, et qui restera pour moi le grand méchant de Far Cry 3.

Après, coup, je me rends compte aussi qu’il s’agira du seul personnage masculin de ma liste, ce qui prouve une fois de plus que les personnages féminins ne sont pas encore suffisamment mis en avant dans le jeu vidéo, du moins au delà des clichés qui ont la vie dure.

N°5 : Vaas (Far Cry 3)

Vaas Far Cry 3

Commençons par le personnage qui s’est imposé à moi la première fois que j’ai lu le thème de ce TFGA, à savoir Vaas qui est pour moi LE méchant de Far Cry 3. Ce personnage pas forcément charismatique au demeurant a totalement volé la réplique au véritable ennemi du jeu par sa folie et son franc parlé.

Lire la suite